Campus numérique de médecine d'urgence


Bienvenue sur les forums thématiques de médecine d'urgence
Forums Thèmatique Date Auteur
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Lasilix® - Furosemide 8 octobre 2017 02:01 Marie
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Prise en charge des arrêts cardio-respiratoires traumatiques (ACRT) 30 août 2017 07:44 Poor poor lonesome Paramedic
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Tienam® - Imipenem/ Cilastatine 13 mars 2017 17:36 JOHN JNO M
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Acidocétose de l’adulte 24 juin 2016 03:12 hello47
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Rétention aiguë d’urine 26 novembre 2015 12:19 RUBY
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Hyperkaliémie : Traitement aux urgences 1er novembre 2015 22:13 Dr.B.mehdi
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Accès palustre au SAU 10 octobre 2015 23:22 toalexandre
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Ketamine® - Ketamine Chlorhydrate 16 février 2015 01:31 Dr Acula
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Hyperkaliémie : Traitement aux urgences 10 janvier 2015 18:15 DANI
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Ketamine® - Ketamine Chlorhydrate 21 septembre 2014 09:10 jeanurg
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Hyperkaliémie : Traitement aux urgences 12 mars 2014 12:14 konfochios
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Hémophilie - Maladie de Willebrand 12 mars 2014 10:58 sango
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Hyperkaliémie : Traitement aux urgences 1er décembre 2013 20:07 silberzahn
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Anorexie mentale au SAU 17 septembre 2013 10:33 marrrgaux
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Acidocétose de l’adulte 26 juin 2013 12:11 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Acidocétose de l’adulte 26 juin 2013 11:45 toalexandre
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Brulures thermiques, chimiques et électriques aux urgences 20 juin 2013 14:20 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Définition des cas pour les infections à nouveau Coronavirus 20 juin 2013 12:59 Dr Hélène COIGNARD
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Brulures thermiques, chimiques et électriques aux urgences 19 juin 2013 18:17 Mame Diarra
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Dissection de l’aorte 6 juin 2013 14:00 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Dissection de l’aorte 4 juin 2013 10:44 cbcat33
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Définition des cas pour les infections à nouveau Coronavirus 31 mai 2013 13:49 Dr Hélène COIGNARD
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Comment prendre en charge un patient suspect d’infection due à un nouveau Coronavirus (NCoV / HCoV-EMC) ? 16 mai 2013 17:55 Dr Hélène COIGNARD
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Comment prendre en charge un patient suspect d’infection due à un nouveau Coronavirus (NCoV / HCoV-EMC) ? 16 mai 2013 17:48 Dr Hélène COIGNARD
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Petit guide pratique d’aide au tri IAO 24 mars 2013 16:19 yazz26@msn.com
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire 13 février 2013 14:17
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Intubations difficiles 28 décembre 2012 10:38 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Intubations difficiles 22 décembre 2012 01:57 Chatman
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire 11 décembre 2012 08:13
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Pneumonies sévères associées à un nouveau Coronavirus (Arabie Saoudite) 10 décembre 2012 23:36 SARI
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Voie intra osseuse au SMUR Necker 20 novembre 2012 11:44 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Administration du MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) au SAU 18 novembre 2012 01:39 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Voie intra osseuse au SMUR Necker 17 novembre 2012 13:04 tapas92
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Les 10 ans d’Urgences Online ! 5 novembre 2012 18:40 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Les 10 ans d’Urgences Online ! 3 novembre 2012 22:25 Dr Fawaz MELLAH
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Erysipèle 2 novembre 2012 23:22 Dr Michel NAHON
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Erysipèle 17 septembre 2012 10:42 RUNTZ
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Procédure de lavage des mains avec une solution hydro-alcoolique 17 mai 2012 00:11 gil974
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Administration du MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) au SAU 5 mai 2012 19:34 Steven LAGADEC
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire 6 avril 2012 06:04 tubal-caïn
Rejoindre ce forum En rapport avec l'article Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire 6 avril 2012 05:54 tubal-caïn
Back to top

Le 8 octobre 2017 à 02:01, par Marie En réponse à : Lasilix® - Furosemide

Jusqu’à quel dosage la furosémide peut-elle être administrée en IVD sur 2 minutes ?

Back to top

Back to top

Le 30 août 2017 à 07:44, par Poor poor lonesome Paramedic En réponse à : Prise en charge des arrêts cardio-respiratoires traumatiques (ACRT)

On remarque une évolution notoire dans l’approche des Grands Traumas Préhosp.
Félicitation à toute l’équipe

Reconnaissant que les commentaires font suite à la lecture des protocoles
Sans le bénéfice de toutes les nuances et explications
Donc juger les pour ce qu’ils sont
J’en fait autant
Et ne sont qu’une amorce maladroite de compréhension
En m’excusant d’avance pour le ton et la forme

À noté :

- "Sur place, cette gestion spécifique des causes curables doit être la plus courte possible (< 10 minutes)".
Le Platinum Ten !!!
Pas expliqué scientifiquement. Mais quel outil efficace à introduire de la discipline en lieu du chaos et de l’arbitraire médicale. Cela représente la pondération allouée au temps de scènes préhosps dans le continuum de la réanimation chirugicale

"Pas de niveau de preuve pour l’acide tranexamique dans l’ACRT, mais au vu de la balance bénéfice risque, il est envisageable de l’administrer si cela ne génère pas de retard sur les autres éléments de prise en charge"
Vous voulez dire pas assez de raisons de faire de P’tIT Stop létal dans un petit CH ??? ;-)
C’est le
Dr Larochelle qui va être décu !?

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)31012-7/fulltext

Remplissage vasculaire
• Un accès veineux de gros calibre est à utiliser en priorité. Pour limiter les délais d’obtention d’un tel accès, l’utilisation de la voie intra-osseuse humérale doit être privilégiée quand cela est possible.
Il a déjà été indiqué que ceci ne devrait pas retardé le transport

• Sérum Salé Hypertonique 7,5% = 3-5 mL/kg (1 poche de 250 ml d’emblée chez l’adulte) puis relais avec SSI ou macromolécules jusqu’à obtention au moins d’un pouls carotidien per-RCP palpable (à adapter en fonction du contexte hémorragique).
C’est un ACRT ; pas de restrictions liquidiennes, évidemment. Quoique je pensais que les MacroMolécules étaient mortes et enterrées.

Autotransfusion : indication en cas d’hémothorax massif. Elle ne doit jamais retarder l’évacuation et peut être réalisée en même temps que le transport.

L’échographie peut permettre de diagnostiquer une tamponnade puis d’en guider la ponction.
• Mais, les thoracotomies mettent souvent en évidence un caillot qui bouche l’aiguille. Aussi, ce geste ne doit pas retarder le transfert in extremis vers le bloc opératoire.
• Sa réalisation ne doit pas retarder la prise en charge de l’AC
Place potentielle de l’échographie à définir selon les « spots »
L’échographie est un excellent outil en Traumato. Mais pas aussi utile qu’un prompt transport aux soins chirurgicaux. Il faudrait voir à ce que les SAMUs ne l’utilisent comme nouvelle stratégie mangeuse de temps de survie. Un diagnostique d’urgence est utiles principalement si il altère l’intervention de façon positive. En dehors des centres de Trauma il est plus utile à confirmer une innocuité qu’a confirmer une catastrophe déjà cliniquement évidente.

4.5 En cas de Reprise d’une Activité Cardiaque Spontanée, quelle que soit la durée de réanimation
Pas d’hypothermie active mais au contraire lutte contre l’hypothermie passive
Transfert immédiat vers un centre de traumatologie (réveil) tout en poursuivant le conditionnement du patient.
Je pense que c’est Pittsburg qui font des recherches dans l’autre direction. C.a.d. : L’hypothermie rapide et profonde pour les cas in extremis.. Combien de SAMU ont des stratégies pour chauffer leurs solutés ? Leurs couvertes ? Le Canadien que je suis, trouve que l’utilisation des couvertes d’Alu, elle aussi, a plus de valeur théorique que pratique.

Discuter indication de Procédure de prélèvement sur Donneur Décédé après Arrêt Cardiaque (cf. annexe 3)
Aspect attrayant, mais pas très bien développé en AduN

Le reste du protocoles n’est que de l’excellent gros Bon Sens et intelligence !
Toujours heureux et appréciatif d’en trouver où que ce soit
… pour dire comment c’est apprécié

Maintenant
Les éléments plus discutables (Il y’en aura toujours) :

"La survie des arrêts cardiaques traumatiques (ACRT) est comparable à celui des ACR non traumatiques."
Cependant, le pronostic fonctionnel et neurologique est plus sombre, sauf si la cause est immédiatement curable (ex : pneumothorax).
Ah bin là, la France doit êtres une cour à Miracle
Ici c’est pas exactement nos statistiques ; on doit être à plutôt à court de miracles !?

Avant l’arrivée du moyen médicalisé sur les lieux, plusieurs actions peuvent permettre de gagner du temps s’il existe une chance de survie :
• L’envoi précoce d’une escorte motorisée ;
Ici ont juge, généralement que les escortes sont plus dangereuses qu’utiles

• L’anticipation par la coordination médicale de la recherche d’une destination hospitalière ;
C’est là, la grande faute des cousins ; PAS DE CENTRES DE TRAUMAS
Ouvert 24/7, sans régulation nécessaire

• L’idéal étant que l’AR soit déjà informée d’une destination possible (accord de principe du service receveur) pour le cas où une indication de thoracotomie de sauvetage hospitalière serait retenue.
OUI ! Informer le premier jour de son orientation (Liste des centres de Traumas)

• La réanimation peut alors s’effectuer en roulant vers le centre receveur, après confirmation de la destination via la coordination médicale et le SAMU.
C’est pas le patient qui a besoin d’être coordonner, mais bien le SAMU et sa politique de Traumato
UN ACR se règle sur place et transporter exceptionnellement (pour ECMO, ANGIO de sauvetage)
UN ACRT se règle sur place et n’est pas transporté (Sauf, Si ACRT survient en transport)
Et remarqué que les Grand centres de Traumas Américains (Niveau 1) sont plus performant que ceux des français
Volume (Quantité & Qualité) re$$ources, recherche, etc.

Si acceptation : transfert immédiat avec conditionnement spécifique minimal pendant le transport : DAMCE, IOT
Si pas d’indication de transfert immédiat, poursuivre la réanimation sur place.
 ??? On parle du traitement au linceul ici ? (C’est le seul qui reste)

Il est questions de culots sanguins (Logistique de transport incompatible avec le scénario est reconnu)
Certains hélicos Medevac garde une réserve de sang (O Neg)
Les succédanés sanguins ont tous foirés. Le sérum lyophilisé aurait des avantages.

Il est questions de Thoracos PréHosp. (découragées) (Le HEMS de Londres à quelques cas de sucées)
Ont aime tous les cas à succès mais ne justifie pas tout un SYSTÉME
Le REBOA serait intéressant, surtout dans un système de Médecins

Il manque une précision MAJEURE :
Le Platinum Ten s’applique à la première Ambulance (99% BLS)
Quitte à effectuer un intercepte SAMU en chemin… POUR LE CENTRE DE TRAUMA
Mais faites vous pas d’illusions la médicalisation, statistiquement ne justifie pas de pertes de temps
La prépondérance d’évidence est assez claire dans ce sens

J’aie longtemps et correctement critiqué le traitement de la Traumato pas les SAMUS
Surtout comparé aux Amis Ricains
Mais sachez qu’être Français et vivre en France (OU pays développés non- É.U.)
Réduit les chances de décès traumatiques de façon et loin supérieur à n’importe quel système de Trauma Américain
Que les ressources françaises proportionnellement réduites, moins disponibles et avec moins d’expérience
De reconnaître ce contexte et d’agir en fonction sans considérations théoriques, même, médicales.

Mais aussi force de reconnaître que les médecins n’étaient pas efficaces à sauver les ACRs
Que leur plus grande contribution c’est d’avoir accepter puis pousser les PRs, les DEA et la RCR Grand publique.
Maintenant il faudrait juste voir à suivre le même mécanisme dramatiquement plus efficace
Mais pour les ACRTs
Et qu’ils le sont encore moins avec les ACRTs (Pire, car, historique, plus nuisibles)
Les causes de ces ratés ne sont pas complètement disparues
Elles se sont tout simplement transformer et continuent à miner la survie FINALE des patients

Totalement prétentieux de le prétendre, en France, il y’a 20 ans
Mais n’aie plus tort, aujourd’hui, de le dire

Fraternellement dans l’urgence

Charles Brault CCEMT-P (retiré)

Back to top

Back to top

Le 13 mars 2017 à 17:36, par JOHN JNO M En réponse à : Tienam® - Imipenem/ Cilastatine

Bonjour à tous je souhaite avoir des renseignements pour calculer le volume à administrer de Tiénam 500mg à un enfant de 15 mois de 10 kg en IV

Back to top

Back to top

Le 26 novembre 2015 à 12:19, par RUBY En réponse à : Rétention aiguë d’urine

Bonjour.L’évacuation d’un globe peut donc se faire en 1 seule fois.Il n’est donc plus nécéssaire de recommander le clampage à 4 ou 500cc ?

Back to top

Back to top

Le 1er novembre 2015 à 22:13, par Dr.B.mehdi En réponse à : Hyperkaliémie : Traitement aux urgences

Remarque :
La solutionpolarisante : de preferance de petite quantité G30 mieu que metre le pation en surcharge avec du 500 G05
Generalement c’est des insufisants renaux fragile

Back to top

Back to top

Le 10 octobre 2015 à 23:22, par toalexandre En réponse à : Accès palustre au SAU

Bonjour
Je souhaiterais savoir si en 2015, le test de diagnostic rapide pour le paludisme avait une Valeur Prédictive Négative suffisante pour éliminer un accès Palustre à Plasmodium Falciparum en cas de probabilité pré-test faible voire intermédiaire, et donc si un TDR suffisait en nuit profonde par exemple à laisser partir un patient ayant une suspicion faible à modérée devant une fièvre bien toléré au retour d’un pays d’endémie palustre, avec un contrôle frottis + goutte épaisse le lendemain à la recherche des autres espèces plamodiale.
D’avance merci de votre réponse

Back to top

Back to top

Le 10 janvier 2015 à 18:15, par DANI En réponse à : Hyperkaliémie : Traitement aux urgences

BONJOUR
juste pour apporter une correction de frappe au niveau de la Représentation schématique de la prise en charge aux urgences
HCO3 4.2% 100ml (ph inférieure à 7.25)

merci, merci et merci pour cette article

Back to top

Back to top

Le 21 septembre 2014 à 09:10, par jeanurg En réponse à : Ketamine® - Ketamine Chlorhydrate

quelq’un a t’il une expérience de la Ketamine dans la réduction des luxations de l’épaule au SAU ? seule ou associée ?

Le 16 février 2015 à 01:31, par Dr Acula En réponse à : Ketamine® - Ketamine Chlorhydrate

Pas besoin Man
Patient assis tenant son poignet du membre luxé
Baisser le tronc de 45° en laissant tomber son coude le plus bas possible
Tu lui tiens le coude et une légère traction vers l’avant et voilà


Back to top

Back to top

Le 12 mars 2014 à 10:58, par sango En réponse à : Hémophilie - Maladie de Willebrand

Qu’est-ce que la maladie de Willebrand ?

I- Introduction

C’est la plus fréquence des anomalies constitutionnelle dans l’hémostase primaire, sa prévalence de (1-2)%, due à une anomalie quantitative ou qualitative du facteur van Willebrand. Maladie très hétérogène dans son expression clinique, phénotypique et génotypique.

II- Physiopathologie :

Elle est expliquée par deux fonctions principales du facteur van Willebrand :
Rôle dans le transport et la stabilité du F VIII.
Rôle dans les interaction adhésives des plaquettes au sous endothélium, la capacité adhésive est d’autant plus importante que la masse moléculaire des multimètre est grande.

III- Classification :

Type 1
Déficit quantitatif partiel en FVW
TAD
Il existe plusieurs sous types en fonction du contenu intraplaquettaire en FVW
Type 2
Anomalies fonctionnelles du FVW
Distribution anormale des multimères du FVW
Transmission habituellement AD
Types 2A
Diminution de l’affinité du FVW pour la GP Ib
Absence des multimères de HPM et PM intermédiaire
Type 2B
Augmentation de l’affinité du FVW pour la GP Ib
Absence des multimères de HPM
Thrombopénie chronique fréquente.
Type 2N
Normandie
Diminution de l’affinité du FVW pour le F VIII
Touche le site de fixation avec F8
Type 2M
Diminution de l’affinité du FVW pour la GP Ib
Présence des multimères de HPM
Type 3
Déficit sévère en FVW
Patients homozygotes ou doubles hétérozygotes

Tableau I : CLASSIFICATION DE LA MALADIE DE WILLEBRAND

http://maladiedewillebrand.blogspot.com/2014/02/i-introduction-la-plus-frequence.html

Back to top

Back to top

Le 1er décembre 2013 à 20:07, par silberzahn En réponse à : Hyperkaliémie : Traitement aux urgences

Un peu violent les 20 UI non ? la biblio que j’ai vu se limite à 10UI et avec cette posologie mon dernier patient est passé de 6.2 à 3.3 en 1h...
Par ailleurs, malgré les non répondeurs, les béta2+ gardent un intérêt de complément. Enfin, il se dit que les bicars sont en fait sans effet sur la kaliémie.
Bon article plus récent :
Weisberg2008_Management_of_severe_hyperkalemia.pdf
http://goo.gl/3bbLtE

Le 12 mars 2014 à 12:14, par konfochios En réponse à : Hyperkaliémie : Traitement aux urgences

bonjour tout le monde
en fait la question ne se résume pas à une valeur d’unités d’insulines...
en général on donne de 0.5-1 u d’insuline pour 5 gr de glucose..
par exemple si on décide d’administrer 10 unités il nous faut un minimum de 50 gr de glucose(160cc de SG30% ou 320cc de SG 15% etc....)


Back to top

Back to top

Le 17 septembre 2013 à 10:33, par marrrgaux En réponse à : Anorexie mentale au SAU

Bonjour à toutes,
je suis actuellement étudiante en Master 2 de Psychologie à Paris, et je commence mon travail de mémoire de recherche (pour lequel j’ai besoin d’aide !), déterminant pour obtenir mon diplôme de psychologue en juin prochain.
J’ai choisi comme thème l’anorexie mentale chez les adolescentes (13-23 ans). Depuis mes débuts en psychologie je suis très intéréssée par les pathologies de l’adolescence, et en particulier par les troubles alimentaires.
J’aimerai comprendre les mécanismes de fonctionnement psychique qui sous-tendent cette maladie, c’est pourquoi la partie clinique de mon mémoire s’appuiera essentiellement sur des tests projectifs.
Je recherche en tout 4 jeunes filles (ayant reçu un diagnostic d’anorexie mentale), ce qui est peu, mais me permettra de fournir un travail de meilleur qualité.
La participation est simple, elle se fait en trois rencontres : la première pour parler un peu de vous et apprendre à mieux vous connaître, la seconde pour passer les deux tests projectifs, et la troisième pour vous restituer les résultats si vous le souhaitez.
Si vous êtes d’accord pour m’aider et participer à ce projet, voici mon adresse mail : marrrgaux.m@hotmail.fr
Je précide que je peux me déplacer en région parisienne sans problème.
Merci d’avance !

Back to top

Back to top

Le 26 juin 2013 à 11:45, par toalexandre En réponse à : Acidocétose de l’adulte

Bonjour
Je vois à la fin du chapitre 6 un débit de recharge potassique iv à 2,5 g/h hors on m’a toujours enseigné de ne jamais dépasser 1 voire 1,5 g/h maximum en raison du risque de trouble du rythme grave voire d’arrêt, est-ce une coquille ou une exception ?
Merci de votre réponse

Le 26 juin 2013 à 12:11, par Dr Michel NAHON En réponse à : Acidocétose de l’adulte

Bonjour,
le débit de K+ est adapté aux besoins de recharge potassique. Le débit de 2,5 g/h annoncé n’est pas une erreur. Il est cependant souhaitable de réaliser ces soins en milieu de soins intensifs, sous surveillance scopique continue et l’administration IV de K+ à plus de 1,5 g/h sera réalisée au mieux sur une veine centrale ou sur une veine périphérique de gros diamètre (toxicité veineuse du K+ perfusé).
Cordialement
Dr Michel NAHON (Directeur de la publication)


Le 24 juin 2016 à 03:12, par hello47 En réponse à : Acidocétose de l’adulte

si acedocetose et je dispose pas d une SE ,comment je procede par IVD ?
merci.


Back to top

Back to top

Le 19 juin 2013 à 18:17, par Mame Diarra En réponse à : Brulures thermiques, chimiques et électriques aux urgences

bonjour,
en ce qui concerne la brulure électrique, est il approprié de mettre la victime sous l’eau, notamment en pré hospitalier ?

Le 20 juin 2013 à 14:20, par Dr Michel NAHON En réponse à : Brulures thermiques, chimiques et électriques aux urgences

Bonjour,

L’évolution des lésions du derme et des tissus rencontrées dans les brûlures d’origine électrique est similaire à celles des brûlures d’autre origine. Le refroidissement des lésions (par ruissellement d’eau sur la lésion) fait partie des mesures simples qui peuvent être réalisées sans délai et qui visent à limiter l’évolution de la brûlure. Les lésions des tissus se poursuivent en effet pendant plusieurs minutes après l’exposition à l’agent causal. Dans les brûlures d’origine électrique des mesures particulières de sécurité seront prises lors du refroidissement des lésions afin d’éviter tout sur accident lié à une électrisation !

Cordialement

Dr M.NAHON


Back to top

Back to top

Le 4 juin 2013 à 10:44, par cbcat33 En réponse à : Dissection de l’aorte

Bonjour

la dissection reste une hantise...et est pourvoyeuse e bien des erreurs devant un tableau incomplet...avec ECG évocateur d’un SCA !
Y a t il dans la littérature des recommandation de Pec actualisées pour les dissections aortiques ?
Bel article en tout cas !
Cordialement
CBC

Le 6 juin 2013 à 14:00, par Dr Michel NAHON En réponse à : Dissection de l’aorte

Bonjour,

la HAS n’a pas publié de recommandations sur le traitement médical et initial des dissections de l’aorte.
Nous restons vigilants et ne manquerons pas d’actualiser ce CODU.

Cordialement


Back to top

Back to top

Le 31 mai 2013 à 13:49, par Dr Hélène COIGNARD En réponse à : Définition des cas pour les infections à nouveau Coronavirus

Actualisation 30 mai 2013 :
51 cas, dont 27 décès (dont 1 patient français). Nouveaux cas importés en Tunisie et Maroc.
Persistance d’un foyer actif à l’Est de l’ Arabie Saoudite, avec nombreux nouveaux cas.
Réservoir non identifié.
Concernant les prélèvements microbiologiques, le CNR insiste sur la nécessité d’obtenir des prélèvements profonds (crachats induits, ou aspiration naso-pharyngée chez le petit enfant), en plus de l’écouvillon naso-pharyngé, qui on une meilleure sensibilité.

Le 20 juin 2013 à 12:59, par Dr Hélène COIGNARD En réponse à : Définition des cas pour les infections à nouveau Coronavirus

Actualisation de la définition de cas possible MERS-CoV de l’InVS : délai de 14 jours à la place de 10 jours concernant le retour de la zone à risque et/ou le contage avec cas possible ou confirmé.
Nombre de cas documentés au 17 Juin 2013 : 72, dont 38 décès


Back to top

Back to top

Le 16 mai 2013 à 17:48, par Dr Hélène COIGNARD En réponse à : Comment prendre en charge un patient suspect d’infection due à un nouveau Coronavirus (NCoV / HCoV-EMC) ?

2 nouveaux cas en Arabie Saoudite ce jour.
40 cas dans le monde au total, 20 décès, dans 6 pays.
Toujours 2 patients en réanimation Lille dans un état sérieux.

Le 16 mai 2013 à 17:55, par Dr Hélène COIGNARD En réponse à : Comment prendre en charge un patient suspect d’infection due à un nouveau Coronavirus (NCoV / HCoV-EMC) ?

Pour les cas à prélever en Ile de France

Modalités complémentaires d’envoi et de prélèvements pour le CNR :
- Les prélèvements peuvent être adressés 24h/24
- L’accueil du CNR est ouvert de 8h à 17h (25 rue du Dr ROUX), mais relais pris par le CIBU, en dehors de ces horaires ou pendant jours fériés (au 28 rue du Dr ROUX)
- Ecouvillons identiques à ceux utilisés lors du plan grippe H1N1
- Prélèvements sang et selles sont effectivement nécessaires.
- Si pas de selles : ne doit pas retarder l’envoi de l’écouvillon.
- Idéal : envoyer en parallèle un « crachat induit » (si possible)
- Feuille de renseignements à joindre : modèle idem au H7N9. Doc trouvé sur site INVS


Back to top

Back to top

Le 24 mars 2013 à 16:19, par yazz26@msn.com En réponse à : Petit guide pratique d’aide au tri IAO

Bonjour, je suis étudiant infirmier et dans le cadre de mon travail de fin d’étude qui traite du stress de l’hospitalisation des enfants aux urgences, je voulais mettre en annexe votre guide d’aide au tri IAO pour démontrer qu’il y a des outils aidants les infirmiers dans le tri des urgences. Il n’y a pas le motif sur votre guide ? Merci pour votre réponse Saez Alain

Back to top

Back to top

Le 22 décembre 2012 à 01:57, par Chatman En réponse à : Intubations difficiles

Bonjour, je voudrais signaler la simplicité d’un "toucher sous épiglottique " de la main gauche si droitier , se tenant à gauche de la tête , les trois doigts moyens repoussant sur sa base ,en bas et en avant la langue , abaissant voire sub-luxant la mandibule du même geste,accédant à l’épiglotte passée d’un doigt à l’autre (comme les enfants jouent à bruiter avec leurs levres) ,le majeur ou l’index alors posé à l’entrée sus glottique,trés bien perçue, un mandrin long semi rigide, bout relevé vers l’avant est introduit dans la trachée sans difficulté en passant-frottant le bout du doigt positionné à la glotte ;puis intubation sur ce mandrin long.J’ai effectué trés simplement ce geste une fois en echec (avec echec de l’IAD aussi ) chez un fracas facial ,AVP motard en arrêt inventilable au masque,et ces jours sur un arrêt hypoxique sur néo de langue avec oedeme +++ de langue glotte non exposable,non ventilable sur Guedel.
Le geste me parait trés simple et prend quelques secondes , me parait trés interessant d’autant que pratiqué ces deux fois "en extrême sauvetage".Il est en outre un geste aveugle, mais qui reste "soft",en l’absence de laryngoscope...je pense que sans "froisser" la manière enseigneé par laryngoscopie directe ....elle pourrait remédier à son échec voire la remplacer parfois d’emblée (délais de préparation du matériel ,pannes de piles...gorge pleine de sang ou de vomi.. avec aspiration à mettre en place ,pour matières déja inhalées...La faisabilité de ce geste m’est apparue d’emblée un jour ou en echec chez un homme agé au cou long arthrosique rigide j’ai réalisé un toucher (post-mortem aprés réanimation d’ ACR avec ventilation parfaite au masque+Guedel..) pour comprendre ... une glotte antérieure inexposable mais parfaitement palpable !
Idée de ce geste à suivre...

Le 28 décembre 2012 à 10:38, par Dr Michel NAHON En réponse à : Intubations difficiles

Bonjour,

pouvez vous nous communiquer des liens vers des références ? des images ? un film ?

Cordialement


Back to top

Back to top

Le 11 décembre 2012 à 08:13 En réponse à : Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire

Peut-on nous obliger à faire une toilette mortuaire d’un patient , dont la mort nous affecte trop pour réaliser ce soin ?

Le 13 février 2013 à 14:17 En réponse à : Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire

malheuresement oui ....... je suis aide soignante en maisons de retraite et dans nos fonctions il est obligatoire de pratiquer la toilette mortuaire avant le depart du corps en chambre funeraire........ ce qui reste difficile en sachant que les liens creer avec le defunts ont etes fort


Back to top

Back to top

Le 10 décembre 2012 à 23:36, par SARI En réponse à : Pneumonies sévères associées à un nouveau Coronavirus (Arabie Saoudite)

Bonjour,
à propos de 2 cas de Pneumonies sévères associées à un nouveau Coronavirus et survenues après un séjour en Arabie Saoudite.
J’ai été interpellé par cet article, car j’ai vu un pèlerin de retour d’Arabie Saoudite (13/11/2012) faire une Pneumonie sévère, dg fait par un scan thoracique (tableau sévère de gène respiratoire très importante, amaigrissement important (+de 15 kg) par anorexie, avec asthénie +++ etc..et une hospitalisation de 15 jours. Je ne sais pas si le coronavirus a été identifié. Evidemment ce patient avait déjà beaucoup de symptômes pendant son séjour à la Mecque.
Il s’agit d’un pèlerin résident en Algérie (Tlemcen).
Aujoud’hui il est rentré chez lui et va mieux.
Etant du corps médical je voulais rapporter ce cas, ne sachant pas s’il existe une relation avec les 2 cas recensés en Grande Bretagne. .
Cordialement.
Dr. SARI B.

Back to top

Back to top

Le 17 novembre 2012 à 13:04, par tapas92 En réponse à : Voie intra osseuse au SMUR Necker

merci pour cet article
petit souci, un juriste du "Sou Médical" conclue en juin 2011 à l’interdiction de la pose d’une PIO par un personnel paramédical : http://www.infirmiers.com/forum/l-infirmier-et-la-voie-intra-osseuse-t111027.html#p2276186

votre avis ?
cordialement

Le 20 novembre 2012 à 11:44, par Dr Michel NAHON En réponse à : Voie intra osseuse au SMUR Necker

Bonjour,

je vous remercie de votre intervention.
Il est cependant utile de rappeler les modalités de réalisation du geste au SMUR Necker. Elles répondent à des règles particulières :
- Les personnels IADE sont formés à la mise en place d’un DIO
- Un protocole précise le cadre d’emploi de la VIO dans le service
- Le geste est réalisé en présence d’un médecin (également formé) et à la demande de celui-ci.

Les articles du CSP cités dans le forum d’Infirmiers.com soulèvent la problématique de gestes réalisés par des infirmiers sur prescription médicale et en l’absence de médecin. C’est un autre débat qui reste ouvert sur le forum sus cité.

Cordialement

Dr Michel NAHON
Directeur de la publication
UOL


Back to top

Back to top

Le 3 novembre 2012 à 22:25, par Dr Fawaz MELLAH En réponse à : Les 10 ans d’Urgences Online !

J’ai tenu a vous présenter, à vous et toute l’équipe d’UOL, mes meilleurs vœux à l’occasion des 10 ans de votre site.
Le travail que vous avez fait est formidable, son utilité ne peut pas être contestée et c’est pourquoi vous devez être remerciés.
Je ne suis ni urgentiste ni français et votre site fait partie de mes "Favoris". Je crois que ce site est ou sera suivi par tous les urgentistes des pays francophones et il suffira de rajouter une version en anglais, pour toucher encore plus de professionnels à travers le monde (vous les français vous ne faites pas suffisamment attention à l’expansion de votre savoir faire, surtout en médecine ?! )
Si je peux formuler un souhait, sera de simplifier la recherche, comme par exemple, en regroupant les spécialités de tous les intervenants par ordre alphabétique.

Encore une fois merci, bravo et restez Publique.

Tripoli-Liban le 03.11.2012
Dr Fawaz MELLAH - Pédiatre

Le 5 novembre 2012 à 18:40, par Dr Michel NAHON En réponse à : Les 10 ans d’Urgences Online !

Merci pour vos encouragements !

Pour le regroupement par spécialité, vous trouverez maintenant sur la page de sommaire dans la colonne de droite un menu dépliant qui vous donne accès à tous les documents d’urgences online par service, par activité, par articles, par métier ... Ceci doit effectivement améliorer l’accès aux contenus. Il nous reste encore un peu de travail d’indexation.


Back to top

Back to top

Le 2 novembre 2012 à 23:22, par Dr Michel NAHON En réponse à : Erysipèle

Les récidives d’érysipèle surviennent chez 20% des patients. Elles sont favorisées par la persistance des facteurs ayant favorisé le premier épisode : insuffisance veino-lymphatique, porte d’entrée bactérienne qui persiste...

La prise en charge de la prévention des récidives repose sur :
- La prise en charge d’une insuffisance veino-lymphatique (surélévation des jambes, bas de contention élastique).
- L’efficacité d’une antibiothérapie au long cours est démontrée chez les patients multi récidivants : peni V, 2 à 4 MU/j en deux prises PO, ou benzathine pénicilline : Extencilline, 2,4 millions d’unités/3 semaines IM (en cas de problème d’observance thérapeutique).En cas d’allergie aux Bétalactamines (Péni) les macrolides seront prescrits PO.

Ce traitement n’est que suspensif et sa durée n’est pas définie, il est réservé aux patients suivis et entourrés.

Source : Conférence de consensus. Érysipèle et fasciite nécrosante : prise en charge. Méd Mal Infect 2000

Back to top

Back to top

Le 17 septembre 2012 à 10:42, par RUNTZ En réponse à : Erysipèle

Assistante sociale auprès de personnes âgées sujettes à faire des érysipèle à répétition, je souhaiterais savoir s’il existe un traitement préventif, pour renforcer les défenses immunitaires des personnes sujettes à cette pathologies. Peut-on en guérir ? Pour éviter les récidives Existe-t-il un traitement.
Merci

Back to top

Back to top

Le 17 mai 2012 à 00:11, par gil974 En réponse à : Procédure de lavage des mains avec une solution hydro-alcoolique

Bonjour,

Il semble que des volumes soient recommandés en fonction de l’utilisation des SHA en gels (3 ml en médical, 9 ml en chirurgical)et des durées de friction (ex : 3 minutes).
Qu’en est-il des SHA à base d’alcool et sans gel (isopropanol ou éthanol) ?
Ils sèchent plus vite et se répartissent bien.
Conaissez-vous par exemple les solutions Germstar ?
Elles me paraissent bien mais quels protocole adopter ?
Bien cdt
Gil

Back to top

Back to top

Le 5 mai 2012 à 19:34, par Steven LAGADEC En réponse à : Administration du MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) au SAU

Bonjour,

Pourriez m’apporter des precisions sur la contre indication "femme enceinte 1er trimestre" ?

Un papier issu du Congres Urgences 2011 "Chapitre 23 Médicaments en situation
d’urgence et grossesse" E. ELEFANT 1, D. BEGHIN 1, C. VAUZELLE 1, MP COURNOT 1(page:226)
Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) – Hôpital Trousseau, 26, av. du Dr Netter, 75571 Paris cedex 12. Tél./Fax : 01 43 41 26 22. E-mail : www.lecrat.org
Correspondance : elisabeth.elefant@trs.aphp.fr.

Je cite : Les mélanges équimolaires d’oxygène et de protoxyde d’azote – MEOPA
(Kalinox®, Entonox®, Oxynox®) peuvent être utilisés en cours de grossesse, à
n’importe quel terme. En effet, les données cliniques pour le protoxyde d’azote
sont suffisamment volumineuses pour qu’un risque soit écarté à ce jour (études
nombreuses et recul d’utilisation en anesthésie générale chez la femme enceinte)
et il n’y a aucune arrière-pensée avec l’oxygène (17).

En vous remerciant par avance.

Steven lagadec

Le 18 novembre 2012 à 01:39, par Dr Michel NAHON En réponse à : Administration du MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) au SAU

Bonjour,

voici les réponses apportées par les auteurs

Merci de votre lecture attentive !
après vérification la grossesse n’est pas une contre indications en effet.
Amicalement

JC Allo
ci joint la réponse apportée par un médecin du CRAT

Bonjour,
Nous avons bien reçu votre mail à propos de l’utilisation du MEOPA
(protoxyde d’azote) chez la femme enceinte.

Le protoxyde d’azote (N2O) est un gaz anesthésique utilisé depuis très
longtemps en cours de grossesse, soit pour des anesthésies générales soit
comme antalgique pendant le travail.

Les données de la littérature concernant les anesthésies générales en cours
de grossesse comportant du N2O sont très nombreuses et aucun effet
tératogène ni foetotoxique n’est retenu.

Au vu de ces données, l’utilisation du N2O est possible quel que soit le
terme de la grossesse.

Ces données ont été prise en compte dans le Vidal® qui autorise son
utilisation en cours de grossesse.

Bien cordialement

Delphine BEGHIN
Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT)
Hôpitaux Universitaires Paris Est (AP-HP)
Hôpital Armand Trousseau
26, Av du Dr Arnold Netter
75571 Paris Cedex 12


Back to top

Back to top

Le 6 avril 2012 à 05:54, par tubal-caïn En réponse à : Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire

Bonjour,
Je suis étudiant en soins infirmiers dans le sud de la France et ancien thanatopracteur. Je souhaiterais apporter ma pierre à votre protocole de toilette mortuaire.
Merci de ne JAMAIS entourer le visage du défunt d’une bande afin de lui fermer la bouche quitte à la laisser ouverte. En effet les tissus du visage seront irrémédiablement et définitivement déformés, même un soin de conservation spécifique à la tête du défunt n’enlèveront pas ce masque caractéristique. Par contre, une bouche ouverte est aisée à fermer en chambre mortuaire.
Pour fermer la bouche avec "les moyens du bord", préférer une technique qui consiste à confectionner 2 boudins avec des draps pliés. 1 sera placé sous l’occiput du défunt afin de le mettre en situation d’hyper-flexion cervicale. Le second sera placé en long sur le thorax et appuyant sur le menton.
Merci de m’avoir lu et de penser aux familles dont certaines ne reconnaissent plus les traits du visage de leur proche disparu à cause d’un bandage en "œuf de pâques".

Le 6 avril 2012 à 06:04, par tubal-caïn En réponse à : Toilette et préparation d’un patient décédé avant son départ à la chambre mortuaire

Pardon, j’oubliais un détail.
Je pense qu’il est inutile de déplacer un médecin pour suturer une plaie sur un défunt tout comme il est inutile de la suturer tout court. Il suffit de l’emballer dans un film plastique étirable en faisant un circulaire autour de la section corporelle concernée. Cette "astuce" est peu onéreuse, réunit de nombreux avantages pour la prise en charge ultérieure du défunt, évite un geste potentiellement dangereux pour l’opérateur et prévient tout écoulement intempestif.
Encore une fois merci.


Back to top