Campus numérique de médecine d'urgence

samedi 7 janvier 2017, par Dr Romain Jouffroy, Rachel Roques

Description

1,3,7-triméthylpurine-2,6-dione ; acide 2-hydroxypropane-1,2,3-trioïque

Classe

- Stimulant respiratoire central

- Psychostimulant.

Pharmacodynamie

- Stimule l’ensemble du système nerveux central et en particulier les centres respiratoires.

- Peut entraîner une vasoconstriction des vaisseaux cérébraux.

- A également des effets au niveau des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et gastro-intestinal.

Pharmacocinétique

- Métabolisme hépatique. Chez le nouveau-né, le métabolisme est réduit, et la caféine est excrétée dans les urines principalement sous forme inchangée.

- Demi-vie : 36 à 144 heures.

- Passe la barrière hémato-encéphalique, passe dans le lait maternel.

Présentation

- Solution injectable et buvable

- Ampoules de 50 mg/2mL (25 mg/mL).

- Une ampoule de 2 mL contient 50 mg de citrate de caféine, soit 25 mg de caféine base.

Administration

- Intraveineux lent au pousse-seringue électrique : dose de charge et d’entretien.

- Per os (par la sonde gastrique) : entretien.

Indications

- Traitement de l’apnée du nouveau-né prématuré.

- Traitement des migraines sévères.

Contre-indications absolues

Hypersensibilité à la caféine ou à des dérivés xanthiques.

Posologie

- Dose de charge : 20 mg/kg/jour de citrate de caféine (soit 10 mg/kg/jour de caféine base) par voie intraveineuse lente.

- Dose d’entretien (24 h après la dose de charge) : 5 mg/kg/24 h de citrate de caféine (soit 2,5 mg/kg/24 h de caféine base) par voie orale ou en perfusion IV.

- La prescription doit préciser la posologie en citrate de caféine, sachant que le dosage de la dénomination est exprimé en citrate de caféine.

Précautions d’emploi

- Chez le nouveau-né, le suivi des concentrations plasmatique est nécessaire (grande variabilité de la cinétique).

- Risque d’aggravation du reflux gastro-œsophagien.

- Utiliser avec prudence en cas de troubles du rythme cardiaque, d’épilepsie ou d’hyperthyroïdie.

- Pas de voie intramusculaire.

Effets indésirables

- Vomissements, diarrhées, tremblements, trémulations, agitation, hyperexcitabilité, tachycardie, augmentation de la diurèse -> ces signes doivent faire évoquer la possibilité d’un surdosage et faire pratiquer un contrôle du taux plasmatique de caféine.

- Possibilité de : hyperglycémie, modification de l’élimination urinaire des catécholamines.

Associations à surveiller

- Énoxacine (antibiotique de la famille des quinolones) : augmentation importante des concentrations de caféine dans l’organisme et risque de surdosage (mais très rarement utilisé en pédiatrie).

- Ciprofloxacine, norfloxacine : risque de surdosage.

- Carbamazépine.

- Cimétidine : diminue le métabolisme hépatique de la caféine (chez le nouveau-né, le métabolisme est faible et l’élimination est essentiellement rénale sous forme inchangée ; l’interaction est faible).

- Phénytoïne : augmente l’élimination de la caféine.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document