Campus numérique de médecine d'urgence

Dr Giang David (Centre de diagnostic HTD), Dr Villoing Barbara (SAU Cochin) et Dr Allo Jean-Christophe (SAU HTD)

dimanche 3 mai 2015, par SAU Cochin - Hôtel Dieu

Pédiculose du cuir chevelu

- Parasitose bénigne contagieuse due à un insecte "Pediculus humanus capitis" parasite exclusif de l’homme qui ne transmet pas de maladie
- Pics épidémiques particulièrement chez les enfants de 6 à 8 ans en collectivité

**Cycle parasitaire

- Les poux de tête

  • mesurent 2 à 3 mm de long et se déplacent rapidement entre les cheveux auxquels ils s’accrochent grâce à une puissante pince qui termine chacune de leur six pattes
  • ne sont pas capable de voler ni même de sauter
  • respirent par des orifices qui peuvent se fermer et devenir imperméable à l’eau, évitant ainsi la noyade lors de shampooing et se nourrissent exclusivement de sang
  • la femelle pond 10 à 20 œufs par jour pendant 3 à 4 semaines, soit un total de 100 à 200 œufs appelés lentes qui deviennent adulte en 3 semaines
  • les lentes d’environ 1 mm sont brunes, brillantes, ovales lorsqu’elles sont viables et restent collées aux cheveux près du cuir chevelu
  • après l’éclosion du pou, la coque vide de la lente reste fixée plusieurs mois sur le cheveu et prend une couleur blanchâtre. Elle s’éloigne progressivement de la racine à mesure de la pousse du cheveu. Les lentes vides ressemblent à des pellicules mais avec la particularité de résister au lavage et au brossage des cheveux. Une lente située à plus de 1cm de l’émergence du cheveu est considérée comme non viable
  • le cycle d’un pou comprend 3 stades :
    • lente qui éclot en 7 à 10 jours
    • nymphe qui devient adulte en 2 semaines environ
    • pou adulte dont la durée de vie est d’environ 2 mois sur le cuir chevelu

**Mode de contamination et facteurs favorisants

- Le réservoir du pou est humain :

  • la source de contamination est liée aux cheveux porteurs de lentes et de poux
  • la durée de la contagiosité persiste tant que sont présents les lentes et/ou les poux vivants
  • la transmission directe interhumaine se fait directement par contact d’un sujet parasité à un autre sujet de cheveux à cheveux directement le plus souvent
    • un contact, même bref, suffit aux poux pour passer d’une personne à une autre
    • le facteur de risque de transmission est la cohabitation d’un grand nombre de personnes dans un espace restreint
  • la transmission indirecte à partir de l’environnement est plus rare par l’intermédiaire d’objets infectés en cas d’utilisation successive : peignes et brosses, voire bonnets, écharpes, manteaux, ...
  • le pou ne peut pas survivre plus de 4 à 36 heures en dehors du cuir chevelu

**Diagnostic clinique

- La notion de cas associés dans l’entourage avec une notion de contage est un élément d’orientation important
- La pédiculose se manifeste par une triade clinique de symptôme :

  • prurit (mais absent dans 40 à 50 % des cas)
  • excoriations
  • surinfection (impétigo)
  • la topographie des lésions et symptômes sont variables mais les tempes, le pourtour des oreilles et la nuque sont particulièrement évocatrice du diagnostic

- Le diagnostic de certitude est basé sur la découverte de poux vivants visible à l’œil nu et très mobiles

  • la présence de lente vivantes (œufs collés aux cheveux ne coulissant pas le long de la tige pilaire) est un argument fort
  • l’utilisation d’un peigne fin dit "peigne à poux" et d’une loupe aide au dépistage des poux tandis que le simple examen visuel suffit souvent à la mise en évidence des lentes
  • on peut retrouver des lentes et des poux sur toutes les parties ayant une pilosité telle que les cils et poils du visage

**Prise en charge thérapeutiques

- Il n’y a pas de guérison spontanée de la pédiculose
- Tout prurit du cuir chevelu de l’enfant n’est pas une pédiculose
- Il est essentiel

  • de traiter simultanément les personnes parasités vivant dans le foyer du cas index
  • de confirmer la pédiculose avant de démarrer un traitement la multiplication des traitements présomptifs non indiqués donnant lieu à l’apparition de résistance, à un coût non négligeable de santé publique et à une irritation du cuir chevelu

- Mesures d’hygiènes

  • ne pas coiffer les enfants avec la même brosse ou le même peigne
  • dans les deux lieux habituels de transmission que sont la collectivité d’enfants et la famille, il n’est pas utile de faire un traitement des vêtements et de la literie (la contamination est avant tout interhumaine et directe)
  • le lavage à 50°c (oreillers, bonnets, doudou, peluches, ...) et l’emploi d’un aérosol type A-par® pour les objets non lavables est néanmoins utile dans le cas particulier d’une infestation massive de poux chez un membre de la famille ou de la collectivité
  • recommander au sujet parasité ou aux parents d’un enfant parasité
    • d’appliquer un traitement efficace
    • d’examiner tous les membres de la famille (seuls ceux qui sont parasités doivent être traités)
    • d’informer les parents de la section ou de la classe, par écrit de l’existence de cas de pédiculose
    • de faire examiner tous les enfants du groupe auquel appartient l’enfant parasité (section, classe…) par un personnel formé à ce dépistage (service municipal d’hygiène)

- Traitement

  • les produits dont l’efficacité a été évaluée (autorisation L. 5136-1 du code de la santé publique) ne sont vendus qu’en pharmacie
  • les sprays sont contre-indiqués en cas d’asthme
  • les shampoings et les poudres sont moins efficaces que les lotions ou les solutions
  • trois classes pharmacologiques sont reconnues efficaces car pédiculicide et lenticide (cf tableau) :
    • 1ère intention : malathion commercialisé en France sous les marques PARA Plus® pulvérisation, Prioderm® 0.5% lotion ou sol pulvérisable, ...
    • dérivés des pyrèthres ou pyréthrinoïdes de synthèse : Parasidose® shampooing, Hegor® shampooing, Itax® shampooing, ...
    • lindane utilisé en cas de résistance aux deux autres produits (nécessité d’ordonnance le plus souvent sans possibilité de renouvellement) : Elénol®, crème pour application locale
  • modalités du traitement
    • les produits devront être appliqués en quantité suffisante raie par raie pour imprégner complètement les cheveux jusqu’au cuir chevelu pendant 12h suivi d’un lavage et d’un peignage soigneux
    • un examen de contrôle du cuir chevelu est nécessaire à 2 jours et à 12 jours et si besoin ultérieurement
  • à noter que selon l’étude publiée dans The New England Journal of Medicine en mars 2010, le traitement par Ivermectine à la posologie de 400 µg/kg à montrer une efficacité significativement supérieure au traitement par Malathion administré tous deux à J1 et J8. Cependant l’article conclut que cette prescription doit demeurer exceptionnelle en raison du risque d’émergence de résistance

Poux de pubis (Morpions)

- Due à Phtirius inguinalis appelé aussi pou du pubis ou morpion, cette pédiculose est gênante mais peu grave
- Contrairement au pou de tête et au pou de corps qui sont très mobiles, l’adulte vit accroché aux poils de la région génitale près de leur émergence et pond ses œufs sur la pilosité génitale

**Cycle parasitaire

- La phtiriase est de transmission interhumaine très contagieuse par voie directe notamment lors d’un contact sexuel et est considérée comme une infection sexuellement transmissible
- La transmission par voie indirecte est rare (cas de transmission à la piscine, au sauna ou lors de l’essayage de vêtements)

**Diagnostique clinique

- Le diagnostic repose sur la notion d’un prurit pubien et/ou périnéale permanent d’intensité variable associé à des lésions de grattage qui peuvent être impétiginisées et s’accompagner d’adénopathies inguinales
- On observe des lésions à types de tâches "bleues ardoisées" aux endroits où les poux se sont nourris. Des excoriations témoignent d’une surinfection probable.
- L’examen clinique attentif révèle les poux adultes sous la forme d’une petite tache grise près de l’orifice des poils.
- Les lentes sont à la limite de la visibilité à l’œil nu sous la forme d’une petite masse arrondie collée au poil

  • les poils des régions périanales, axillaires, et pectorales peuvent également être touchés. La colonisation des cils est également possible et peut provoquer une blépharite

Traitement

- Les shampooings et les poudres sont moins efficaces que les solutions, lotions ou crèmes
- Les pédiculicides et lenticides ainsi que les protocoles d’application utilisés pour les poux de tête constituent la base du traitement insecticide des poux du pubis

  • le traitement peut être plus difficile que celui de la pédiculose du cuir chevelu, étant donné la possibilité d’une infestation au-delà de la zone pubienne, non ressentie par le patient
  • il est également important de traiter les éventuels partenaires sexuels
    - Il est obligatoire de laver le linge de bain, les draps et tout tissu susceptible d’avoir été en contact avec la zone infestée
  • pour éviter la persistance des lentes, le linge et en particulier les sous-vêtements doivent être lavés à un minimum de 60 °C
  • l’utilisation de spray textile antiparasitaire type A-par® est un moyen complémentaire de désinfestation

Tableau récapitulatif des traitements

traitements anti poux
PyréthrinesPyréthrines + malathion
Altopou, lotion
Item, lotion
Nix, crème pour application locale
Para Spécial Poux, solution pour application locale en flacon pressurisée
Pyréfol, lotion
Para Plus, solution pour pulvérisation cutanée en flacon pressurisée
Malathion Lindane
Prioderm 0,5%, solution pour application cutanée
Prioderm, lotion
Elenol, crème pour application locale

Pédiculose corporelle

**Cycle parasitaire

- La pédiculose corporelle est due à l’infestation par le pou de corps Pediculus humanus corporis

  • transmission interhumaine directe par la promiscuité ou par les vêtements contaminés
  • le pou circule sur le corps le temps de se nourrir avant de se réfugier dans les vêtements et de pondre ses œufs entre les fibres textiles
  • Plus rare que la pédiculose du cuir chevelu elle touche les sujets précaires

**Diagnostique clinique

- Le tableau clinique est stéréotypé et comporte :

  • prurit
  • lésions de grattage disséminées sur le tronc et la racine des membres parfois hémorragiques ou surinfectées (impétigo)
  • le diagnostic de certitude repose sur la découverte de poux sur le corps lors du déshabillage du patient ou sur les vêtements

**Complications infectieuses

- Le pou de corps est impliqué dans la transmission de certaines maladies infectieuses :

  • fièvre récurrente à poux dû à Borrelia recurrentis avec épisodes fébriles tous les 14 jours, photophobie, myalgies et position antalgique en chien de fusil à traités par antibiothérapie
  • typhus exanthématique avec tuphos, frissons, exanthème respectant la face et les paumes, trémulations fièvre à 40°c dû à Rickettsia typhi
  • fièvre des tranchées (découverte durant la première guerre mondiale) dû à Bartonella quintana responsable de septicémie et d’endocardite
    • recrudescence récente dans les populations à conditions de vie précaires des grandes métropoles urbaines

**Traitement

- La décontamination du linge et de la literie est le plus souvent suffisante

Bibliographie

- Bouvet E et coll. Lutte contre la pédiculose dans les écoles de Paris. BEH 1995 ; 14 ; 61-3
- Chosidow O, Chastang C, Brue C et al. Controlled study of malathion and d-phenotrin lotions for Pediculus humanus var capiti-infesteds schoolchildren. Lancet 1994 ; 344 : 1724-7
- Chosidow O. Scabies and pediculosis. Lancet 2000 ; 355 : 819-26
- Conseil supérieur d’hygiène publique de France. Recommandations pour le traitement de la pédiculose du cuir chevelu. BEH 1993 ; 44 : 202-3
- Izri A. Les poux : diagnostic, nuisance et rôle vectoriel Revue française des laboratoires, décembre 2001, 338 :37-40
- Roberts RJ.. Head lice. N Engl J Med 2002 ; 346 : 1645-50
- O. Chosidow, B. Giraudeau, J. Cottrell et al. Oral ivermectin versus malathion lotion for difficult-to-treat head lice. N Engl J Med. 2010 Mar 11 ;362(10):896-905

Pour en savoir plus...

Hospitalier : Specialites / Dermatologie
Tout le site : Specialites / Dermatologie

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Identifiants personnels
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document