Acidocétose de l’adulte

publie le lundi 30 mars 2009 | redige par SAU Hôtel Dieu | dernière mise à jour Novembre 2012

1) Diagnostic :

  • Atcd de diabète (type 1 : 90%, découverte : 30%)
  • Déshydratation globale
    intracellulaire (par hyperosmolarité extracellulaire) : perte de poids, sècheresse cutanéo-muqueuse, troubles neuro-psychiatriques (confusion), soif
    extracellulaire (par polyurie osmotique) : perte de poids, hypotension, tachycardie, marbrure, pli cutané
  • Polypnée superficielle (polypnée de Kussmaul si pH < 7,1 )
  • Pseudo-urgence abdominale : vomissement +++, douleur abdominale
  • Trouble de la conscience : somnolence (70%), coma calme, flasque, aréflexique (10%), aucun (20%)
  • Autres : fièvre ou hypothermie, douleurs musculaires, haleine cétosique, cause déclenchante
  • HGT élevée
  • Cétonémie > 1 mmol/l (acidocétose probable si cétonémie > 3 mmol/l)

2) Facteur déclenchant :

  • Infections (35%)
  • Lésion organique (15%) : AVC, IDM…
  • Arrêt de l’insulinothérapie (10%)
  • Grossesse (5%)
  • Corticoïdes, β2-mimétiques…

3) Bilan paraclinique :

  • pH veineux (les gaz du sang ne se justifient pas pour la seule mesure du pH)
  • Ionogramme sanguin (corriger la natrémie), glycémie, créatinine
  • Trou anionique, osmolarité
  • ECG
  • Bilan infectieux : NFS, hémocultures, CRP, radiographie pulmonaire, ECBU
  • Selon clinique : troponine, lipase, échographie abdominale, TDM cérébrale…

4) Traitement :

L’urgence, c’est la réhydratation !

  • Réhydratation :
  • 1 litre de SSI en 1 heure, puis 1 litre en 2 heures, puis 1 litre en 4 heures
  • G10 en Y (pour resucrer en cas d’hypoglycémie au cours du traitement)
  • Contrôle HGT chaque 30 minutes
  • Quand HGT < 2,5 g/l, B26
  • Si pH < 7 ou hyperkaliémie menaçante à l’ECG : 100 cc de bicar 1.4% (en Y), puis contrôle du pH. Tant que le pH est inférieur à 7, remettre 100 cc de bicar.
  • Insulinothérapie : on attend le résultat du iono !
  • 10 UI/h IVSE (0.1 UI/kg/h)
  • Si pas de voie d’abord possible, passage en IM (pas de SC au début)
  • Quand la cétose disparaît, 3 U/h ou relais SC selon HGT
  • Double dose si pas d’amélioration de la glycémie ou du pH après 2 heures
  • Pas de dose de charge (discuté)
  • Adjonction de potassium : on attend le résultat du iono !
  • K > 5.4 mmol/l : pas de KCl
  • K entre 3.3 et 5.4 mmol/l : KCl 1g/h IVSE
  • K < 3.3 : insulinothérapie en attente, KCl 2 g/h IVSE
  • Autres mesures :
  • Antibiothérapie selon point d’appel infectieux
  • HBPM à dose préventive (non validé)

5) Surveillance :

  • Toutes les 30 minutes : conscience, FR, FC, PA, diurèse, température, cétonémie, glycémie capilaire
  • Toutes les 3 heures : iono, glycémie, réserve alcaline, ECG
  • Toute acidocétose diabétique doit être hospitalisée au moins 24 heures, en réanimation si nécessaire

6) Bibliographie

  • Kitabchi AE, Umpierrez GE, Murphy MB, Kreisberg RA. Hyperglycemic crises in adult patients with diabetes : a consensus statement from the American Diabetes Association. Diabetes Care. 2006 ; 29(12) : 2739-48
  • Charfen MA, Fernandez-Frackelton M. Diabetic ketoacidosis. Emerg Med Clin North Am. 2005 ; 23(3) : 609-28
    White NH. Management of diabetic ketoacidosis. Rev Endocr Metab disord 2003 ;4:343-353
  • Correction de l’acidose métabolique en réanimation. Conférence de consensus en réanimation et médecine d’urgence. SRLF, juin 1999

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?
    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom