Bétaméthasone - Célestène®

publie le samedi 7 janvier 2017 | redige par Anne Buronfosse, Dr Romain Jouffroy | dernière mise à jour Janvier 2017

Description

- 9-fluoro-11,17-dihydroxy-17-10,13,16-trimethyl 6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17-dodecahydro-3H-cyclopenta[a]phenanthren-3 one

Classe

Glucocorticoïde.

Pharmacodynamie

  • Anti-inflammatoire.
  • Immunosuppresseur.
  • Anti allergique (action non immédiate).
  • À dose égale, la bétaméthasone a une activité corticoïde 30 fois supérieure à l’hydrocortisone.

Pharmacocinétique

  • Métabolisme hépatique
  • Elimination rénale.
  • Demi-vie plasmatique : 5 heures.
  • Demi-vie biologique : 36 à 54 heures.

Présentation

  • Ampoule de 4 mg/1mL.
  • Flacon de 30 mL contenant 15 mg (0,05%, soit 1mL=0,5mg=40gouttes).

Administration

  • Intraveineux direct,
  • Intramusculaire,
  • Aérosol,
  • Per os (gouttes).

Indications

  • œ’dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques.
  • Choc anaphylactique en complément de l’adrénaline.
  • Fièvre typhoïde sévère.
  • Laryngite striduleuse chez l’enfant.
  • œ’dème cérébrale des tumeurs et hématome sous durale.
  • Dyspnée laryngée.
  • Utilisé dans la menace d’accouchement prématuré pour accélérer la maturation pulmonaire fœtale.

Contres indications absolues

Hypersensibilité à un constituant.

Contre-indications relatives

  • Tout état infectieux, en particulier maladie virale grave en évolution, certaines parasitoses (anguillulose).
  • Grossesse, allaitement.
  • Ulcère gastroduodénal évolutif.
  • Cirrhose sévère.
  • Goutte.
  • État psychotique non contrôlé.

Posologie adulte

  • 4 à 20 mg (1 à 5 ampoules) à répéter dans les 24 heures si besoin.
  • La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l’affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.

Posologie en pédiatrie

0,15 mg/kg (10 gouttes/kg).

Précautions d’emploi

À conserver à l’abri de la lumière et à température < 30°C.

Effets indésirables

  • Rares réactions anaphylactiques.
  • Troubles du rythme cardiaque.
  • Désordres hydro-électrolytiques.
  • Troubles endocriniens et métaboliques.
  • Troubles musculo-squelettique.
  • Troubles digestifs.
  • Troubles cutanés.
  • Troubles neuropsychiques.
  • Troubles oculaires.

Association à éviter

Médicaments donnant des torsades de pointe.

Association à surveiller

  • Acide acétylsalicylique.
  • Anticoagulant oraux ⇒ risque hémorragique.
  • Autre hypokaliémiant ⇒ risque accrue d’hypokaliémie
  • Digitalique ⇒ surveillance de la kaliémie et de l’ECG.
  • Héparine.
  • Antihypertenseurs.

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?
    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom