Célocurine

publie le jeudi 27 octobre 2005 | redige par Aurélie Richard, Dr Michel NAHON | dernière mise à jour Janvier 2017

célocurine = suxamethonium

Description

ammonium quaternaire (deux molécules d’acétylcholine)

Classe

Curare dépolarisant

Actions

  • Fixation et activation des récepteurs à l’acétylcholine. Dépolarisation initiale (fasciculation) puis blocage de la transmission neuromusculaire (curarisation).
  • Utilisé par voie IV pour l’ intubation à séquence rapide 30 à 60 secondes après l’injection chez l’adulte et provoque une paralysie totale de la musculature volontaire pendant 5 à 10 minutes en moyenne.

Utilisation

  • Ampoules de 2ml = 100mg
  • A diluer : seringue de 10ml -> 10ml = 100 mg (10mg/ml)
  • Utilisation possible à 1% ou 2,5%

Administration

IV : 1 mg/kg

Indications

  • Adjuvant de l’anesthésie générale permettant l’intubation endotrachéale à séquence rapide en cas d’estomac plein.

CI absolues

  • Hypersensibilité connue au suxaméthonium ou aux curares.
  • Antécédent personnel ou familial d’hyperthermie maligne.
  • Hyperkaliémie :
  • brûlures étendues,
  • traumatisme musculaire (crush),
  • paraplégie ou hémiplégie dans la phase subaigüe,
  • syndrome de dénervation,
  • tétanos.
  • Insuffisance rénale
  • Absence de matériel de réanimation cardiopulmonaire

CI relatives

  • Terrain atopique.
  • Troubles du rythme, insuffisance cardiaque
  • Dyspnée laryngée
  • Cirrhose
  • Hypovolémie

Précautions d’emploi

  • La stimulation du pneumogastrique (X) et des ganglions parasympathiques peut provoquer une bradycardie, une arythmie et une hypotension, phénomènes qui peuvent être aggravés par l’hyperkaliémie.
  • La bradycardie sinusale est plus fréquente chez l’enfant (prémédication à l’atropine)
  • Augmentation de la Pression Intra œsophagienne et intra-gastrique (manœuvre de sellick)

Effets Indésirables

  • Hyperkaliémie (fréquent)
  • Bradycardie, troubles du rythme, chute de tension artérielle (fréquent)
  • Hyperthermie maligne.
  • Réaction anaphylactique 1/10 000
  • Spasme des masséters

Dosage Pédiatrique

  • nourrisson = 1,25 à 1,5 mg/kg IVD
  • enfant = 1 mg/kg IVD

Associations à surveiller

  • substances qui augmentent ou prolongent l’effet neuromusculaire :
  • kétamine,
  • azathioprine,
  • halogénés
  • sulfate de magnésium
  • sels de lithium
  • anesthésiques locaux
  • antibiotiques
  • ocytocine

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?
    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom