IRSN - 1er avril 2011 - Synthèse informations environnementales n°9

 vendredi 1er avril 2011  |  Avril 2011  |  0 Commentaires
 Jean-Franà§ois Marsan

Note de JF Marsan : Pas d’évènement notable depuis la dernière synthèse.

La détection d’iode 131 sur un prélèvement de particules atmosphériques effectué dès le 24 mars au sommet du Puy de Dôme, a constitué le premier indice de la présence en France de radionucléides rejetés lors de l’accident de Fukushima (synthèse n°3 du 26 mars). Les résultats de mesures obtenus par la suite pour des prélèvements de particules atmosphériques ou d’iode sous forme gazeuse effectués jusqu’au 31 mars ont confirmé une présence généralisée de traces d’iode 131 en France (voir synthèses n°4 à 8). Les nouveaux résultats obtenus par l’IRSN ou transmis par certains exploitants d’installations nucléaires confirment la persistance d’iode 131 dans l’air en France à des concentrations variant entre quelques dixièmes de millibecquerels et quelques millibecquerels par mètre cube d’air (mBq/m3). Ce niveau de concentration dans l’air et son maintien dans la durée sont conformes aux prévisions effectuées par l’IRSN avec l’aide de Météo France.

La présence d’iode 131 est également confirmée dans les derniers prélèvements d’eau de pluie et de végétaux à des concentrations de l’ordre du becquerel par litre (eau de pluie) ou du becquerel par kilogramme (végétaux). Ce radionucléide est également détecté à l’état de traces dans un échantillon de lait de chèvre prélevé dans la Drôme. Les niveaux de concentration observés sont conformes aux prévisions de l’IRSN (voir note sur l’impact à très grande distance des rejets radioactifs provoqués par l’accident de Fukushima).

Des traces de césium 134 et de césium 137, détectées sur un prélèvement de végétal à Agen (47), sont également imputables aux rejets de l’accident de Fukushima.

Les concentrations en radionucléides artificiels mesurées en France dans les différents milieux surveillés sont très faibles et ne présentent aucun danger environnemental ou sanitaire, même en cas de persistance dans la durée.

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom