Prise en charge des patients sous nouveaux anticoagulants oraux

Dr Isabelle Gouin (laboratoire d’hémostase Cochin), Dr Jean-Christophe Allo (SAU Cochin) et propositions du Groupe Thrombose (Cochin Hotel Dieu Broca)

 lundi 15 avril 2013  |  Mai 2013  |  0 Commentaires
 SAU Cochin - Hôtel Dieu

Messages importants

- Biologiste en charge de l’hémostase sur le groupe Cochin Hotel Dieu Broca : Marie-Hélène Horellou, Claire Flaujac, Elisabeth Mazoyer et Isabelle Gouin

- Mode d’action des anticoagulants

- Mode d’action et indications des nouveaux anticoagulants oraux dits "directs" (Xarelto®, Pradaxa® et Eliquis®)

- Les tests d’hémostase classiques (TP TCA dosage de thrombine et de fibrinogène) sont peu interprétables avec les anticoagulants oraux directs et ne doivent pas être réalisés en systématique

- Il n’existe pas à l’heure actuelle d’antidote spécifique de ces nouveaux anticoagulants oraux (NAO)

- Les accidents hémorragiques sous NAO résultent le plus souvent d’une mauvaise utilisation des produits. Il est notamment indispensable :

  • de bien respecter les indications
  • évaluer la fonction rénale
  • être particulièrement prudent chez les patients âgés polymédiqués et polypathologiques
  • de tenir compte des nombreuses causes potentielles d’interaction médicamenteuse :
    • le rivaroxaban et l’apixaban sont métabolisés par diverses enzymes dont le CYP3A4 responsable de la métabolisation de 50% des médicaments
    • le rivaroxaban, le dabigatran et l’apixaban sont des substrats de la glycoproteine P et leur concentration est augmentée en cas d’association avec des médicaments inhibiteurs de la glycoprotéine P
    • ainsi l’association avec l’amiodarone inhibiteur du CYP3A4 et de la glycoproteine P potentialise potentiellement les effets des NAO
      Liste des interactions médicamenteuses possibles avec les NAO

Propositions du groupe thrombose Cochin Hotel Dieu Broca en cas de geste invasif ou de saignement sous NAO :

- Geste invasif chez un patient sous dabigatran (Pradaxa®)

- Geste invasif chez un patient sous rivaroxaban (Xarelto®)

- Prise en charge d’un saignement chez un patient sous dabigatran (Pradaxa) ou sous rivaroxaban (Xarelto®)

- Prise en charge d’un patient traité par dabigatran, rivaroxaban, ou apixaban et nécessitant une procédure invasive non urgente

- impression des propositions du groupe thrombose :

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom