Soins psychiatriques sous contrainte au service des urgences

publie le jeudi 13 octobre 2011 | dernière mise à jour Janvier 2012

Conduite de l’examen médical
Intérrogatoire du patient et de son entourage :

  • Antécédents de troubles psychiatriques suivi habituel.



  • Antécédents somatique.



  • Traitement.



  • Mode d’installation des troubles.



  • Signes fonctionnels associés.
Examen général "complet" comprenant au minimun :

  • Prises des constantes : PA, Température, SpO2, FC, Glycémie capillaire.



  • Auscultation cardiaque et pulmonaire.



  • Etat pupillaire et recherche de signe de toxicomanie.



  • Examen neurologique : signe de localisation, confusion, syndrome méningé, nerfs crâniens, oculomotricité, champ visuel.
Examen psychiatrique :

  • Description des troubles observé.



  • Recherche de signe de dangerosité pour le patient ou son entourage.
ECG :

  • Obligatoire pour les patients qui sont hospitalisés en psychiatrie ou si neuroleptiques.

Les éléments de l’examen somatique décrits précédemment sont considérés comme un minimum correspondant à un examen somatique complet au sens de l’article L 3212 du code de la santé publique et doivent être tracés dans le dossier du patient.

Décision et modalité des soins psychiatriques sous contrainte
( En pratique aux urgences Hospitalisation sous contrainte) :
Hospitalisation libre :

  • Doit rester la règle.



  • Mais quelquefois difficile de savoir si l’accord sera durable dans le temps.



  • Accord du psychiatre de garde.



  • UHTCD et évaluation secondaire le lendemain possible.
Soins psychiatriques a la demande d’un representant de l’état :

  • Nécessitant des soins compromettant la sûreté des personnes et troubles à l’ordre public.



  • Arrêté du préfet ou en cas d’urgence du Maire (confirmé dans les 24h par préfet).



  • Certificat du médecin urgentiste.



  • Comportant la notion d’examen somatique complet.
Soins psychiatriques à la demande d’un tiers

  • Nécessitant des soins dont l’état ne permet pas d’obtenir le consentement.



  • Certificat du médecin urgentiste.>Comportant la notion d’examen somatique complet.



  • Une demande d’un tiers ( membre de la famille ou personne justifiant de l’existence de relations antérieures à la demande de soins).



  • Un deuxième certificat par le psychiatre de l’établissement receveur.
Soins psychiatriques pour péril imminent :

  • Nécessitant des soins dont l’état ne permet pas d’obtenir le consentement.



  • Un certificat du médecin urgentiste.



  • Comportant la notion d’examen somatique complet.



  • Impossibilité d’obtenir le contact avec un tiers ou refus ( les recherches doivent être tracées dans le dossier).



  • Un deuxième certificat par le psychiatre de l’établissement receveur.
Soins psychiatriques sous contrainte aux urgences. Protocole du Centre Hospitalier Sud Essonne. Version 1. Applicable au 01/09/2011.

PDF

 Vos messages

    Vos commentaires

    modération a priori

    Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

    Qui êtes-vous ?
    Ajoutez votre commentaire ici

    Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom