Urgences Serveur - Campus de Médecine d'Urgence
Urgences Serveur  > Protocoles  > Hospitalier  > Cochin - Hôtel Dieu  > Douleur - Anesthésie
Administration du MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) au SAU

Valérie Guyerdet et Maria carlos (IDE), Francoise Moulinet (cadre), drs Jean-Christophe Allo et Francois Lecomte (SAU Cochin)

Auteur(s): SAU Cochin - Hôtel Dieu 20 avril 2012 - Urgences-Serveur

Messages importants

- MEOPA = Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote (N2O) = Kalinox©.
Mélange gazeux analgésique entraînant une sédation consciente, avec diminution du seuil de perception des stimuli douloureux
- Pour réussir l’analgésie il est essentiel de bien détendre le patient en l’informant sur le déroulement du soin, de respecter 3 min d’inhalation avant le geste, et de lui administrer un débit suffisant pour maintenir gonflé le ballon d’inhalation
- L’administration nécessite une surveillance continue du patient par un(e) infirmier(e) se consacrant exclusivement à cette tâche, et doit être immédiatement interrompue en cas de perte du contact verbal
- Le MEOPA est inefficace chez 15 à 20 % des patients => après 5 minutes d’inefficacité, recourir à une autre méthode analgésique.
- Ne pas dépasser 60 minutes d’inhalation

Indications au SAU adulte Cochin :

- Analgésie lors de l’aide médicale urgente : traumatologie, brûlés, transport de patients douloureux
- Préparation des actes douloureux de courte durée, notamment dans certains cas : ponctions lombaires, myélogramme, petite chirurgie superficielle, pansements des brûlés, réduction de fractures simples, réductions de certaines luxations périphériques

- Contre indications :

  • Epanchement gazeux (pneumothorax, emphysème, pneumo-médiastin, pneumopéritoine, embolie gazeuse, accident de plongée)
  • Distension gazeuse abdominale, occlusion digestive
  • Tout traumatisme crânien ou de la face, avec ou sans perte de connaissance
  • Altération de la conscience
  • Hypertension intracrânienne
  • Hémodynamique instable
  • Patients nécessitant une ventilation en oxygène pur

- A noter : la grossesse n’est pas une contre indication

Précautions d’emploi :

- Avant mise en service, les bouteilles pleines doivent être stockées en position horizontale durant 48 heures au moins
- La bouteille en cours d’utilisation doit être maintenue enchaînée en position verticale.
- Les bouteilles vides doivent être maintenues en position verticale

1. En box :

Avant administration du MEOPA
Rôle des IDERôle de l’interne/sénior
Préparation :
- Faire prescrire le MEOPA par le médecin du SAU et récupérer la fiche de surveillance.
- S’enquérir d’un traitement sédatif préalable (risque de potentialisation des effets indésirables).
- 1. Installer le patient confortablement et dans le calme, en position allongée pour éviter toute chute.
- 2. Expliquer au patient l’application du masque sans contrainte, et qu’il peut interrompre l’inhalation quand il le souhaite, et les effets prévisibles (cf ci-dessous)
- 3. Préparation du matériel à usage unique (masque et tubulure)
- 4. S’assurer de la diponibilité de matériel d’oxygénation (ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle, oxygène, matériel d’aspiration).
- 5. Ouvrir progressivement le robinet de la bouteille afin d’éviter le dé-mélange, et vérifier son contenu sur le manomètre (> 30 bars)
Prescriptions :
- S’enquérir d’une contre-indication (voir ci-dessus).
- Prescrire le MEOPA dans URQUAL, et éditer la fiche de surveillance.
- Si le malade reçoit des morphiniques ou des benzodiazépines, les risques de somnolence, de désaturation, de vomissements et de chute tensionnelle sont accrus
Administration du MEOPA
Rôle des IDERôle de l’interne/sénior
Préparation :
- Entrouvrir la fenêtre du box
- Hors du box 10 attacher la bouteille avant utilisation
- Ouvrir le débitmètre, suffisamment pour maintenir le ballon gonflé (environ 9 à 12 l/min)
- Regarder sa montre (ou l’horloge) pour noter la durée d’administration
- Au début de l’administration du MEOPA demander au patient de respirer profondément 3 fois
- Attendre 3 minutes d’administration avant tout geste douloureux : paroles rassurantes et relaxantes pour le patient, en attendant l’accord de la personne
- Maintenir sans interruption le masque bien appliqué sur la face pour éviter les fuites
- Pendant le geste : maintenir un contact rassurant. En cas de perte du contact verbal, le masque sera retiré jusqu’à la reprise du contact
Prescription :
- Attendre 3 minutes d’administration avant de commencer la réduction en favorisant l’autoadministration et en proférant des paroles rassurantes et relaxantes pour le patient
- La surveillance est clinique : le patient doit respirer normalement et répondre aux ordres simples ; en cas de perte du contact verbal, le masque est retiré jusqu’à la reprise du contact
En cas d’effet indésirable ou d’échec
Effets secondaires :

n’imposant pas l’arrêt de l’administration :
- Sensations bizarres (chaleur, lourdeur, sueurs, rêves, perte de la notion de temps, perception éloignée des sons, picotements, agitation, nervosité, cauchemars, dysphorie, dysphasie, ébriété) ;
- Somnolence (risque de chute).

imposant l’arrêt de l’administration :
- Nausées, vomissements (risque d’inhalation), absence d’ouverture des yeux à la demande, perte de connaissance
Après utilisation
Rôle des IDERôle de l’interne/sénior
Préparation :
- 1. Laisser le malade en décubitus pendant 5 mn
- 2. Noter la durée d’administration
- 3. Fermer le robinet de la bouteille,
et laisser chuter la pression avant de fermer le débitmètre (purger).
- 4. Jeter masque à usage unique
- 5. Remettre en place le matériel, et s’assurer de l’approvisionnement du matériel à usage unique
- 6. Remplir la feuille de surveillance à joindre au dossier du patient.
Prescription :
- Discuter la mise en place d’une attelle antalgique
- Contrôles radiographiques après réduction
- Si EN > 2/10 compléter l’analgésie par la prescription d’autres antalgiques

3. Sortie :

- Prescrire et administrer les antalgiques de relais pour le retour au domicile.

4. Bibliographie :

- DeQuad Urgences, douleurs aiguë s en situations d’urgence : des techniques à la démarche qualité. Ducassé et al. Arnette éd. Paris 2004 pp 77-81.
- Dictionnaire Vidal 2005.

6. Textes réglementaires :

- L’utilisation du MEOPA se fait sur prescription médicale. Après que le médecin aura vérifié qu’il n’y a pas de contre-indication et que l’indication est justifiée, un personnel infirmier formé peut être amené à utiliser le MEOPA si la délégation lui est donnée, ceci dans le cadre de l’application d’un protocole de soin (circulaire DGS/DH/DAS/SQ2/99/84 du 11 février 1999 et décret du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier, articles 2 et 7).

- AMM : L’administration doit être faite dans des locaux adaptés, par du personnel médical ou paramédical spécifiquement formé et dont les connaissances sont périodiquement réévaluées.

http://www.urgences-serveur.fr - Reproduction interdite sans consentement des auteurs
Ce site contient également des documents sous copyright tiers.
© Urgences-Online 2002-2013

Retour à la page du site