Urgences Serveur - Campus de Médecine d'Urgence
Urgences Serveur  > Protocoles  > Hospitalier  > Cochin - Hôtel Dieu  > Gériatrie
Agitation aiguë de la personne agéee présentant des troubles cognitifs (PATC)

Dr Mariève Billemont, Dr Jean-Christophe Allo, Anne Tissier (cadre de santé) et l’Equipe d’Intervention Gériatrique du SAU Cochin

Auteur(s): SAU Cochin - Hôtel Dieu 28 mars 2011 - Urgences-Serveur

1) Points importants :

- voir aussi : Codu Prise-en-charge-de-la-PATC

- Rechercher un syndrome confusionnel (CODU confusion aiguë chez la personne âgée en cours de rédaction)

- Rechercher une étiologie à l’agitation et la traiter

  • cause environnementale (iatrogénie, changement de lieu, ...)
  • cause individuelle (globe, fécalome, douleurs, IDM, ..)

- En cas d’agitation associée ou non à une confusion et si la prise en charge non médicamenteuse est insuffisante, un traitement pharmacologique de courte durée (24 48h) peut être indiqué

- La contention mécanique ne doit être envisagée qu’en cas d’échec des autres modalités de prise en charge et doit rester exceptionnelle. "Les attacher c’est les aggraver".

2) Traitement médicamenteux :

- Se justifie dans les circonstances suivantes :

  • symptômes comportementaux sévères (agitation importante) ou émotionnels (anxiété sévère), provoquant chez le patient une souffrance significative
  • symptômes mettant en danger le patient ou autrui
  • symptômes empêchant des traitements ou des examens indispensables à la prise en charge

- Le bénéfice/risque sera évalué et notifié dans le dossier

- Toujours faire un ECG

- Pas d’utilisation de neuroleptique dans la maladie à corps de Lewy

- Pas d’indication à l’utilisation d’hydoxyzine (Atarax®), cyamemazine (Tercian®), halopéridol (Haldol®) chez la PATC

- Utiliser en 1ere intention une benzodiazépine et de préférence du Xanax® per os (1/2 vie 12h) ou du Seresta® (1/2 vie 6-8h) sauf si :

  • délire productif (hallucination)
  • ATCD psychiatrique connu
  • échec des benzodiazépines

3) La contention mécanique

- La contention mécanique ne doit être envisagée qu’en cas d’échec des autres modalités de prise en charge et doit rester exceptionnelle

- Sont considérés comme contention et nécessite une surveillance particulière et adaptée (non exhaustif) :

  • les barrières
  • la porte vitrée de sécurité
  • les attaches mousses
  • les sangles de maintien

- Algorithme décisionnel (d’après " Limiter les risques de contention physique de la personne âgée, ANAES, oct 2000 ") :

http://www.urgences-serveur.fr - Reproduction interdite sans consentement des auteurs
Ce site contient également des documents sous copyright tiers.
© Urgences-Online 2002-2013

Retour à la page du site