Urgences Serveur - Campus de Médecine d'Urgence
Urgences Serveur  > Protocoles  > Hospitalier  > Cochin - Hôtel Dieu  > Techniques (gestes et procedures IDE/médecins)  > Procédures IDE et médecins
Isolement protecteur aux urgences

Cécile Lopez et Emeline Renard (IDE), Francoise Moulinet (cadre) et Dr Jean-Christophe Allo (SAU Cochin)

Auteur(s): SAU Cochin - Hôtel Dieu 17 mai 2012 - Urgences-Serveur

1. Messages importants

- Ce Codu a été réalisé en concertation avec l’équipe d’hygiène hospitalière de l’hôpital Cochin

- Les urgences accueillent un grand nombre de patients pouvant tous être de potentiels porteurs d’agents infectieux. Par conséquent, des mesures d’hygiène doivent s’appliquer à tous les patients : il s’agit des " précautions standard ". Celles-ci permettent d’assurer une protection systématique du personnel et des patients vis à vis des risques infectieux liés au contact avec le sang, les liquides biologiques, tout produit d’origine humaine, la peau lésée et les muqueuses

- En fonction des signes cliniques, des courriers médicaux, des antécédents médicaux et de l’interrogatoire, les précautions standard peuvent être complétées par des précautions complémentaires ou un isolement protecteur

2. Précautions standards/complémentaires

- Précautions standards :

- Précautions complémentaires :

  • il s’agit des procédures visant à faire barrière à la transmission des agents infectieux
  • les précautions complémentaires font l’objet d’une prescription médicale et complètent les précautions " standards "

3. Circuit du malade aux urgences

4. Les précautions complémentaires contact

- Procédure visant à faire barrière à la transmission d’agents infectieux par contact direct ou indirect

- Ces précautions sont à prendre dès suspicion de diagnostic sans attendre la confirmation

- Précautions à prendre :

  • FHA à l’entrée et à la sortie de la chambre
  • Port de gants dans le cadre des précautions standard
  • Surblouse (si contact avec le patient ou son environnement)
  • Installation en chambre seule ou installation en box dès l’IAO
  • Déshabillage à l’intérieur de la chambre (élimination dans un sac DAOM)
  • Utiliser de préférence du matériel à usage unique ou dédié au patient, sinon nettoyer et désinfecter le matériel à la sortie de la chambre

- Cas particulier des infections à Clostridium difficile :

  • en sortant de la chambre, réaliser un lavage simple des mains, suivi, après séchage, d’une friction hydro-alcoolique
  • port de gants et de surblouse dès l’entrée dans la chambre
  • bionettoyage en 3 temps : application d’un détergent-désinfectant à diluer, rinçage, désinfection avec une eau de Javel diluée au 1/5ème
  • élimination des déchets dans la filière DASRIA

- Cas particulier de la gale :

  • port de gants et de surblouse systématique si contact avec le patient ou son environnement
  • élimination des déchets dans la filière DASRIA

- Cas particulier de toutes les diarrhées infectieuses :

  • salmonelle, shigelle, rotavirus…)
  • élimination des déchets dans la filière DASRIA

5. Les précautions complémentaires air :

- Procédure visant à faire barrière à la transmission aéroportée de fines particules inférieures à 5 microns (droplet nucléi, poussières)
- Exemples

  • tuberculose
  • varicelle, zona (nécessitent également des précautions complémentaires contact)

- Ces précautions sont à prendre dès suspicion de diagnostic sans attendre la confirmation

- Précautions à prendre :

  • FHA à l’entrée et à la sortie de la chambre
  • port de masque chirurgical pour le patient
  • port d’un masque respiratoire type FFP2 pour le personnel : mettre le masque avant de rentrer dans la chambre et le retirer une fois sorti de la chambre
  • installation dans un box avec fenêtre dès l’IAO
  • isolement géographique en chambre seule avec porte fermée et fenêtre (possibilité d’aérer)
  • surblouse et lunettes de protections si crachats ou toux, à retirer à l’intérieur de la chambre
  • soins regroupés et dispensés en fin de programme si possible

- Types de masque

- Les précautions complémentaires gouttelettes

- Procédure visant à faire barrière à la transmission de gouttelettes supérieures à 5 microns (salive ou sécrétions des voies aériennes supérieures)

- Exemple : grippe saisonnière, coqueluche

- Ces précautions sont à prendre dès suspicion de diagnostic sans attendre la confirmation

- Précautions à prendre :

  • FHA à l’entrée et à la sortie de la chambre
  • port de masque chirurgical pour le patient
  • port d’un masque chirurgical pour le personnel dans un périmètre d’un mètre autour du patient
  • installation dans un box avec fenêtre dès l’IAO.
  • isolement géographique en chambre seule avec porte fermée et fenêtre (possibilité d’aérer)
  • surblouse et lunettes de protections si crachats ou toux, à retirer à l’intérieure de la chambre
  • soins regroupés et dispensés en fin de programme si possible

5. L’isolement protecteur

- Isolement ayant pour but d’éviter la transmission de tout agent potentiellement infectieux issu de l’environnement, d’autres patients ou des membres du personnel à des patients immunodéprimés

- Précautions à prendre :

  • FHA à l’entrée et à la sortie de la chambre
  • coiffe et masque chirurgical pour le personnel soignant, à retirer à l’extérieur
    de la chambre
  • port d’un masque respiratoire type FFP2 par le patient
  • utilisation de matériel de soins stérile ou désinfecté
  • installation dans un box dès l’IAO
  • isolement géographique en chambre seule avec porte fermée
  • soins regroupés et dispensés en début de programme

6. Conclusion

- Les précautions " standard " et complémentaires décrites ci-dessus représentent les mesures préventives contribuant à limiter les infections nosocomiales

- Dans le cadre de la continuité des soins, il est important de signaler (oralement et par écrit dans le compte-rendu ou dans la fiche de liaison) les mesures préventives à mettre en Å“uvre aux structures d’aval (équipes médicales et paramédicales) qui doivent accueillir les patients

http://www.urgences-serveur.fr - Reproduction interdite sans consentement des auteurs
Ce site contient également des documents sous copyright tiers.
© Urgences-Online 2002-2013

Retour à la page du site